Une fois devenu une grande personne, raisonnable, rationnelle et réaliste, nous oublions lentement à chaque épreuve de la vie, chaque lutte petite ou grande que nous menons, l'enfant insouciant, joyeux, simple que nous avons été.

sculpture amour

(Cette magnifique sculpture d' Alexandr Milov, artiste ukrainien évoque l'incapacité à aimer (à s'aimer?) une fois adulte tenaillé par nos blocages, alors que l'enfant lui a toujours le coeur ouvert) 

Pourtant il est toujours là enfermé et endormi. On le sait bien : Il resurgit parfois aux premiers rayons de soleil du printemps. Quand l'envie de "gambader" nous prend ou bien quand on est pris d'un fou rire ou que l'on vit un instant de complicité ou que l'on joue avec un enfant.......Qaund on déguste avec gourmandise un joli petit gateau.Il y a tant d'opportunité pour retomber un instant en enfance !

Notre pratique de yoga va éveiller ce petit être en nous. En "dérouillant" le corps persuadé de ne pas pouvoir s'asseoir au sol, ou de rouler sur le dos, ou de lancer les jambes en l'air.:  étonné, comme géné de respirer en chantant des sons qui n'ont pas de sens aux yeux du profane... Il suffit de ne pas se prendre trop au sérieux, mais de sérieusement s'amuser!!! 

Allez hop au tapis ...De yoga!

Une petite séquence : à faire en silence, puis en chantant le son "Brahmari" bien fort, puis plus doucement...Rester à écouter assis sur les talons dans le silence pour finir.....

               pratique en fant intérieur

Bonne pratique!