Comment faire son yoga sans transpirer à grosses gouttes? 

Bien sûr on peut apprécier cela et profiter de la chaleur pour chauffer, éliminer...Cela nous pousse à vivre avec intensité la conscience de notre corps physique, la mesure de notre connaissance de notre souffle. C'est un bon exercice!

Mais il y a une pratique différente : en mettant en mouvement le corps on peut tenter de rester avec un souffle très calme, un corps "frais". Pour s'aider, les heures plus fraîches de la journée...Et la lenteur qui permet de vivre chaque seconde du mouvement. Cela devient ainsi le moyen d'être là, à l'écoute, dans la sérénité. Ainsi une même posture, un même enchaînement en modifiant le "faire" vous entraîneront vers d'autre découvertes. La mesure n'est pas le but à atteindre mais la sensation de paix et de joie qui en résulte.

" S'il n' y a ni joie, ni facilité, ni légèreté dans ce que vous entreprenez, cela ne veut pas nécessairement dire que vous devrez modifier ce que vous faites. Il suffit probablement d'en changer les modalités, le comment (...) Voyez si vous pouvez accorder plus d'attention au faire qu'au résultat que vous cherchez à atteindre. Accordez l'attention la plus totale à tout ce que l'instant présent peut offrir."

Eckhart Tolle

Petite séance : La consigne : pratiquer avec une grande lenteur en prenant les postures sur plusieurs respirations, en restant à l'écoute de votre souffle. Ou bien pour les pratiquants plus expérimentés, sur une longue respiration avec des temps poumons pleins et poumons vides entre inspir et expir...Ayez l'envie de sourire intérieurement!

pratique lenteur

Bonne pratique!